Adolescence &… Etude de cas et dispositifs institutionnels

Journée d’étude organisée par Erasme et le foyer Transition

Mardi 7 Octobre 2014 de 9h00 à 17h30

à l’IJA, 37 rue Montplaisir, Toulouse

Participation gratuite mais inscription obligatoire à renvoyer avant le 16 septembre sur le lien suivant

 http://www.erasme.fr/ADOLESCENCE-&-%E2%80%A6_94_e.htm

extrait de présentation:

« Les adolescents que nous rencontrons sont souvent tellement démunis et perdus qu’il
nous faut de notre côté tenir une boussole. Comment alors nous positionner pour ne pas
nous perdre nous-même, quels sont nos repères ? Cette journée sur l’accompagnement
des adolescents vise à définir cette boussole pour mieux s’orienter dans le travail. »

défense des droits de l’enfant

Ce guide à l’usage des professionnels de la prise en charge alternative des enfants est le fruit d’une collaboration entre SOS Villages d’enfants International, la CNAPE et le Conseil de l’Europe.

Le guide propose aux professionnels intervenant auprès d’enfants accueillis dans le cadre de la protection de l’enfance, des pistes de réflexion et des outils concrets pour développer une approche par les droits de l’enfant. Après une présentation de la convention internationale des droits de l’enfant et des différents instruments internationaux, ce guide illustre, à chaque étape de l’accompagnement, ce qu’implique et apporte cette démarche. Pour SOS Villages d’Enfants France et la CNAPE, ce guide à destination des professionnels répond à un réel besoin, mis en lumière par le Défenseur des droits dans son rapport 2011, en recommandant de « ré-impulser la formation initiale et continue de l’ensemble des professionnels en insistant sur la connaissance des droits de l’enfant et les conditions de leur mise en oeuvre ». En effet, l’appropriation par les professionnels des outils et instruments internationaux qui promeuvent une approche par les droits demeure un enjeu majeur.

Il démontre qu’une approche par les droits de l’enfant, favorisant en particulier leur participation, enrichit les pratiques professionnelles et contribue à l’amélioration de la qualité de l’accompagnement des enfants et des jeunes.

guide à consulter : http://www.coe.int/t/dg3/child

Améliorer le dispositif de protection de l’enfance – Rapport d’information juin 2014

En décembre 2013 la commission des affaires sociales a confié à Mmes Muguette Dini et Michelle Meunier une mission sur la protection de l’enfance afin de dresser un état des lieux de la loi du 5 mars 2007 et être force de propositions pour améliorer le système actuel.

Les rapporteuses ont identifié trois enjeux principaux :

– améliorer la gouvernance nationale et locale de la protection de l’enfance : améliorer le dispositif de remontée des données départementales; encourager les travaux de recherche en protection de l’enfance; mise en place d’un conseil national de la protection de l’enfance, accélérer la dynamique partenariale.

– rendre le dispositif plus efficace à tous les stades : réaffirmer le rôle de la PMI et de la santé scolaire; renforcer la formation initiale et continue des professionnels; améliorer le système de repérage; replacer l’intérêt suéprieur de l’enfant au coeur du dispositif; faire du projet pour l’enfant un véritable outil.

– sécuriser le parcours de l’enfant protégé: suivi renforcé de leur prise en charge; promouvoir l’adoption comme une modalité de protection; mieux préparer les jeunes majeurs à la sortie du dispositif; mettre en place des modes de prise en charge propres aux mineurs isolés

consultation du rapport: http://www.senat.fr/rap/r13-655/r13-6551.pdf

consultation de la synthèse du rapport:   4_pages_protection_de_lenfance

Appel pour une autre approche éducative à l’école

Voici un extrait de l’Appel :

Appel à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale  

Rendez possible le choix d’une autre approche éducative à l’école pour tous et sur tout le territoire !

Nous, professeurs de l’Éducation nationale, professeurs d’écoles expérimentales ou associatives, parents d’élèves, anciens élèves, éducateurs, citoyens intéressés par les questions d’éducation, constatons qu’une part croissante de la population aspire à un autre modèle pour l’éducation de ses enfants, alors qu’une autre part préfère conserver un modèle plus classique.
Nous demandons donc à l’Éducation nationale :
de prendre les dispositions nécessaires pour que chaque famille et chaque enseignant puissent, dans l’école publique et dans celles en partenariat avec l’Éducation nationale, enfin faire le choix entre un enseignement classique et un enseignement inspiré des réflexions des grands pédagogues tels que C.Freinet, M.Montessori, O.Decroly, R.Steiner-Waldorf, J.Dewey, J.Holt, P.Kergomard, J.Korczak …

Au 6 juin 2014, le nombre de signataires est de 12 000. Le nombre de commentaires est impressionnant (voir ici ).

 
L’ACEPP (Association des Collectifs Enfants, Parents, Professionnels) qui fédère 1 000 lieux d’accueil de la petite enfance, RECIT, COLIBRIS… rejoignent le Printemps de l’Education et les CREPSC pour soutenir et développer l’appel.
 
Hubert MONTAGNER, André GIORDAN, Claire LECONTE, Antonella VERDIANI…. soutiennent.
Si chacune, chacun de ces 12000 signataires propagent à leur tour, nous serons vite 100 000 !
voir le blog et signer la pétition : http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/

Deux ouvrages de pédagogie alternative

Sébastien PESCE a été enseignant et éducateur ; il est aujourd’hui maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise/IUFM de Versailles. Ses travaux portent sur les pédagogies coopératives et institutionnelles.
Rémi Casanova est professeur des écoles spécialisé, maître formateur, il enseigne dans la classe de perfectionnement de la ZEP d’Asnières (92) depuis 1990 et prépare actuellement une thèse de doctorat en sciences de l’éducation sur le thème de « la violence dans la classe, les réponses des experts du primaire ».

Ils ont co-écrit les deux ouvrages suivants :

« Pédagogues de l’extrême »
– « Pédagogie alternative en formation d’adultes »

Des raports en ligne sur la jeunesse

Quelques liens de rapports sur la jeunesse…

Le rapport “vulnérabilité, identification des risques et protection de l’enfance” de l’ONED par L.Lardeux est disponible sur le lien suivant : http://oned.gouv.fr/publications

L’européanisation des politiques de mobilité pour les jeunes – Réseaux, dynamiques d’action et instruments, Par Clotilde Talleu – Commanditée par l’INJEP : http://www.injep.fr/-Rapports-en-ligne-

Effets socialement différenciés du service civique sur les jeunes volontaires /Analyses secondaires des données de l’enquête TNS Sofres , Par Célia YVON – Commanditée par l’INJEP : http://www.injep.fr/-Rapports-en-ligne-

Les rapports concernant l’expérimentation initiée par la mission locale de Sénart sur la santé des jeunes en situation de vulnérabilité (ouverture de droits par une assistante sociale et consultation de médecine générale) sont accessibles : http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/767-de-la-sante-a-l-emploi.html

POLLEN, dispositif d’accompagnement vers l’enseignement supérieur – rapport d’évaluation
  Rapport Injep / Expérimentations FEJ : http://www.injep.fr/-Rapports-en-ligne-

Suivi de l’insertion professionnelle des étudiants diplômés en lettres – rapport d’évaluation
  Rapport Injep / Expérimentations FEJ : http://www.injep.fr/-Rapports-en-ligne-

Espace métiers info, un lieu partagé et un lien entre les acteurs de l’AIOA
  Rapport Injep / Expérimentations FEJ – mars 2012 http://www.injep.fr/-Rapports-en-ligne-

« Chroniques d’une école du troisième type » Bernard COLLOT

Biographie de l’auteur

Instituteur, Bernard Collot a transformé sa classe unique en une « école du 3e type », à la faveur de 40 années de pratiques et d’innombrables échanges avec ses collègues. Sans présupposé idéologique, simplement en laissant se développer la pédagogie Freinet dans un contexte multi-âge, il est parvenu à concilier efficacité des apprentissages et bien-être des enfants, dans une école « sans cahiers, sans leçons, sans programmes, sans évaluation, sans horaires, sans emploi du temps, ouverte aux enfants et aux adultes même pendant les vacances ».
 » La grande leçon d’une école du 3ème type, c’est qu’un fonctionnement social ne s’imagine pas, ne se bâtit pas à l’avance, ne se plaque pas sur des groupes, mais émane des individus que les circonstances ou les contraintes placent dans un espace commun, et naît des besoins, des nécessités, des envies, des plaisirs de faire de chacun, parmi et avec d’autres…et de la nécessité de survie et de vie.
Il n’est pas farfelu de penser que ce que des enfants ont la capacité de réaliser et de vivre, des adultes pourraient aussi le réaliser et le vivre sans que cela soit utopique.
Du coup, le problème de la transformation de l’école comme de la transformation de la société est avant tout un problème de représentations. Tant que nous n’arriverons pas à nous extirper des représentations sur la transmission des connaissances que nous prenons pour inamovibles, tant que nous serons incapables de penser différemment, de créer un autre paradigme, nous n’arriverons même pas à panser l’école. »

 

1 82 83 84 85