Catégorie : Information

Ligue des droits de l’Homme Toulouse

Suites aux récentes décisions de notre gouvernement de placer notre pays en état d’urgence sanitaire, notre section  a décidé la mise en place d’une cellule de veille visant à exercer une fonction de vigilance quant au respect de nos droits et libertés. 

 N’hésitez pas à nous faire remonter toutes les informations qui pourraient être en votre possession pour enrichir notre travail de veille citoyenne.

Très cordialement.

Contact : Jean-François Mignard – 06 13 82 55 51

Ligue des droits de l’Homme de Toulouse

2, rue Saint Jean – Toulouse

05.62.26.69.19 (répondeur-enregistreur)

Information Fabrique lien social Foyers ruraux 31-65

Nous vous souhaitons tout d’abord une très belle année 2020.Nous vous informons simplement par ce message que dans un soucis de cohérence avec nos différents partenaires et nos agendas respectif de manifestation.La Fabrique du Lien social n’aura plus lieu en novembre comme habituellement mais le 
Vendredi 22 janvier 2021
Cordialement

L’équipe d’animation des Foyers Ruraux 31-65

Questions de sexualité et de protection des mineurs :

Accéder à des contenus pornographiques sur internet est d’une facilité déconcertante, pour les adultes comme pour les jeunes. En moyenne, c’est à l’âge de 10 ans qu’un enfant est exposé pour la première fois à ce type de contenus. Face à ce constat, les actions éducatives sur le sujet sont essentielles. Il s’agit d’abord d’accompagner les jeunes mais aussi de former les acteurs éducatifs aux questions de sexualité et de protection des mineurs. La Ligue et quatre partenaires leur proposent un kit pédagogique clés en main : « Ados : le porno à portée de clic ».

Lien vers la source : https://laligue.org/eduquer-a-la-sexualite-grace-au-kit-ados-le-porno-a-portee-de-clic/

Dans l’espace de partage d’outils entre coordonnateurs : un guide des parents

Un exemple qui peut vous intéresser si vous souhaitez créer un support d’information global pour les parents de votre territoire : la ville de Saint-Orens de Gameville a conçu en 2019 un Guide des Parents qui référence les lieux et services destinés aux enfants, aux jeunes et aux parents. 

Les avantages de ce guide : une carte qui permet de situer les équipements, une approche globale 0-18 ans, une partie « parentalité » très complète, des onglets de couleurs pour se repérer, et un graphisme attrayant.

http://www.haute-garonne.gouv.fr/Politiques-publiques/Jeunesse-sports-et-vie-associative/Jeunesse/Politiques-Educatives-Territoriales/ESPACE-DE-PARTAGE-D-OUTILS-ENTRE-COORDONNATEURS-PEDT-DE-HAUTE-GARONNE

Merci à la ville de Saint-Orens de Gameville d’avoir bien voulu partager ce document.

Point de situation PEdT et Plan mercredi en Haute-Garonne

La Haute-Garonne est un département atypique : alors que 87% des communes, au niveau national, ont opté pour une organisation du temps scolaire sur 4 journées (avec un mercredi sans école), 29% seulement des communes avec école de la Haute-Garonne ont fait le même choix.

Fonds de soutien au développement des activités périscolaires : 

Les communes restées à 4,5 jours d’école (71% dans notre département) continuent de bénéficier du fonds de soutien au développement des activités périscolaires versé par l’Etat (50€ par enfant/an ; ou 90€ par enfant/an si la commune est en DSR cible ou DSU Cible – pour 2018-2019, le fonds de soutien au développement des activités périscolaires, versé par la direction des services départementaux de l’Education Nationale, se monte à 4,5 millions € en Haute-Garonne).

Ce n’est pas le cas pour les communes qui ont choisi une organisation à 4 jours d’école. Elles ne sont plus éligibles au fonds de soutien.

Plan mercredi : 

Pour bénéficier du Plan mercredi, les communes doivent préalablement avoir conclu un PEdT (projet éducatif de territoire).

A la rentrée 2018, toutes les communes avec école ou tous les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) de Haute-Garonne devaient renouveler pour 3 ans leur PEdT.

Pour certaines collectivités, la conception d’un nouveau projet a été différée à cause de l’enchevêtrement des compétences entre communes et EPCI, dans le contexte des fusions de communautés de communes ou de syndicats consécutives à la Loi NOTRe.

19 communes (6% des communes avec école) n’ont pas souhaité écrire de PEdT.

Le nombre important de PEdT en Haute-Garonne a permis de déployer plus facilement le Plan mercredi.

Dans une grande majorité de cas, le PEdT est de compétence communale. En revanche, l’accueil des enfants le mercredi (et donc le Plan mercredi) relève souvent de l’échelon intercommunal.

En un an, le Plan mercredi, initié à la rentrée de septembre 2018, concerne les enfants provenant de 58% des communes avec école du département. 

Et cette proportion augmente peu à peu.

Le département de la Haute-Garonne figure parmi les départements les plus dynamiques au niveau national, dans le déploiement de ce plan.

Dans les faits, de nombreuses collectivités de Haute-Garonne proposent des services qui respectaient déjà les points principaux de la charte qualité Plan mercredi. Pour ces collectivités, l’enjeu de qualité déborde largement le temps du mercredi : la qualité est recherchée sur tous les temps, et sur tous les publics concernés par la politique éducative. 

C’est pourquoi, dans de très nombreux cas, la collectivité préfère consacrer son énergie au PEdT qu’au Plan Mercredi

1 2 3 7