Catégorie : Ressources documentaires – Ouvrages – Recherche

COMMUNIQUÉJeudi 10 mars De 10h à 11h Visio-conférence RENDEZ-VOUS DE LA DOC’ INJEP (en ligne) La fabrique de l’éducation populaire et de l’animation

 L’INJEP a le plaisir de vous inviter à son prochain Rendez-vous de la Doc’ qui aura lieu le jeudi 10 mars à 10h ! Organisé chaque mois au Centre de ressources de l’INJEP, le Rendez-vous de la Doc’ est un évènement virtuel d’une heure qui propose la présentation de travaux par leurs auteurs et un temps d’échanges avec le public sur la thématique.

Emmanuel Porte (INJEP), Laurent Besse (IUT de Tours) et Emmanuel de Lescure (université Paris Descartes) présenteront le rapport « La fabrique de l’éducation populaire et de l’animation« , publié par l’INJEP. Ce Rendez-vous de la Doc’ INJEP sera l’occasion d’échanger sur les résultats de recherches communes sur le paysage de l’éducation populaire d’aujourd’hui à travers deux axes notamment : les universités populaires et la formation à l’animation à l’université.

L’éducation populaire des vingt dernières années n’a pas encore suscité de travaux empiriques à la mesure de l’intérêt public que les signes de son renouveau ont généré. L’essor de l’éducation populaire politique par exemple reste encore peu étudié. Quant aux profondes transformations que l’animation, versant institutionnalisé de l’éducation populaire, a connues au cours de la même période, avec une emprise croissante des contextes locaux ou l’essor du volontariat, elles demeurent inégalement répertoriées. C’est à ce chantier que le collectif « la Fabrique de l’éducation populaire et de l’animation » entend contribuer en réunissant des chercheurs de disciplines variées (sociologie, sciences de l’éducation, science politique, histoire) appartenant à différentes générations.

Les résultats présentés dans ce rapport reposent sur des monographies croisées qui, des Hauts-de-France à l’Isère en passant par la banlieue parisienne, Lyon et des territoires ruraux, abordent une éducation populaire complexe à travers le monde méconnu des universités populaires, les actions périscolaires autour de la lecture, les techniques participatives, les étudiants en animation à l’université ou encore les rapports entre municipalité et structures locales d’animation.
Pour en savoir plus et échanger sur le sujet, rendez-vous le 10 mars à 10h sur Zoom :

Inscrivez-vous pour recevoir le lien de connexion

Les participants pourront poser leurs questions en fin de présentation via l’outil « Q. et R. » de Zoom.  INSCRIPTIONS OBLIGATOIRESPour compléter : une bibliographie conçue pour l’occasion par le centre de ressources de l’INJEP

Avis de parution de l’ouvrage  » Education populaire, nouvel eldorado des start-up sociales ? »

 » Education populaire, nouvel eldorado pour les start-up sociales ? », préface de Hugues Bazin et postface de Alain Fourest, publié aux éditions Libre & Solidaire

L’ouvrage :

Cet ouvrage dévoile la montée de l’évaluation de l’impact social, la mise en concurrence des prestataires de service, le développement de modèles organisationnels hybrides mêlant entreprises à but lucratif et associations et l’arrivée de nouveaux acteurs dans le monde associatif, notamment les start- up sociales. À travers une enquête de terrain, l’auteur nous livre ici une analyse de leur perception de cette nouvelle façon de travailler, mais aussi les solutions qu’ils proposent pour un renouveau à l’heure où les associations semblent prises en étau entre innovation sociale et innovation financière. 

L’auteur :

Passionné par le monde associatif et la sociologie politique, André Decamp possède un diplôme d’État d’ingénierie sociale et prépare une thèse de doctorat à l’Université Libre de Bruxelles. Il a été directeur d’établissement social pendant quinze ans, avant de devenir membre du Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action (LISRA).

Parution : 28/10/2021
Nb de pages : 300 
ISBN : 978-2-37263-122-8

Revue SAS Sciences et Actions Sociales

Appel thématique pour le n°14

Alimentation, intervention sociale et société
Cher(e)s collègues, SAS est une revue scientifique. Cette revue publie les résultats de recherches, terminées ou en cours, en sciences sociales (sociologie, anthropologie, sciences politiques, sciences de l’éducation, histoire sociale…) dans et sur le champ social.
SAS s’adresse aux chercheurs qui produisent des connaissances sur les mutations des formes de régulation et de contrôle social, les transformations des politiques et des modes d’intervention sociale dans différents domaines (travail social, justice, éducation, sécurité, santé, migrations…).

SAS est ouverte aux débats intellectuels et à la diversité des approches des phénomènes sociaux. En ce sens, SAS valorise des connaissances scientifiques dans une optique pluridisciplinaire et comparative, à l’échelle internationale, nationale, régionale et locale, en vue de contribuer à une pensée critique de la réalité sociale dans une perspective émancipatrice et de transformation sociale.

SAS est une revue électronique (sas-revue.org) à comité de lecture qui, chaque année, publie deux à trois numéros permettant aux lecteurs d’accéder à des dossiers thématiques, des articles scientifiques originaux, des comptes rendus d’ouvrages, des témoignages et des expérimentations.

Dans ce cadre, vous trouverez, sur le site de la revue, dans la rubrique « appels à contribution », l’appel thématique intitulé « Alimentation, intervention sociale et société« .

Pour ce numéro (sortie prévue en décembre 2020), nous serons heureux de recevoir vos propositions d’articles (date limite de proposition : 15 octobre 2020). Vos propositions devront être envoyées à l’adresse suivante : redaction@sas-revue.org En espérant vous compter parmi nos futurs auteurs,
 
Bien cordialement,
 
Pour les comités de rédaction et scientifique,
Manuel Boucher
Professeur des universités, président de l’ACOFIS

Les coordinateurs pour ce numéro sont :Michel Streith, Anthropologue, Directeur de Recherche CNRS LAPSCO-Clermont-Ferrand, Président de l’Association des Sociologues et Anthropologues d’Auvergne.Régis Pierret, Formateur-chercheur IRTS-IDS Normandie (Rouen), Sociologue, membre de l’Association des Chercheurs des Organismes de Formation de l’Intervention Sociale (ACOFIS), de l’Association des Sociologues et Anthropologues d’Auvergne (ASAA).Jeanne Chanet-Garcia, Sociologue, Membre de l’Association des Sociologues et Anthropologues d’Auvergne (ASAA).ShareTweetForwardVous recevez ce mailing car vous êtes inscrit sur la liste ACOFIS.Copyright © Tous droits réservés.

Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales 
Association de loi 1901 
Tél. 02 32 83 25 75 – Fax. 02 32 83 25 79 
E-mail: acofis@gmail.com 
Site Internet: www.acofis.org
 



Avis de parution

Faire couple, une entreprise incertaine
Tensions et paradoxes du couple moderne

Sous la direction de Gérard NEYRAND
Avec la participation de : Beate Collet, Daniel Coum, Marie-Carmen Garcia, Emmanuel Gratton, Abdelhafid Hammouche, Diane Khoury, Pascal Lardellier, Emmanuelle Santelli, Isabelle Tamian

En librairie – En savoir plus

Rendus fragiles par les contradictions de l’hypermodernité, les couples trouvent des solutions pour perdurer en se renouvelant, tant au niveau des pratiques sociales que des positionnements psychiques.

Les conditions actuelles de la conjugalité, au niveau social et psychique, ne nécessitent-elles pas un renouvellement des réflexions sur ce qu’est un couple ? Les auteurs analysent les différentes facettes de la vie des couples d’aujourd’hui – des circonstances de leur naissance aux difficultés de leur maintien – ainsi que la diversité des pratiques conjugales : place des nouvelles technologies dans la formation des couples, de l’infidélité, diverses conceptions de l’amour chez les jeunes, augmentation des couples mixtes ou des unions homosexuelles.

Retrouvez tous les titres parus dans la collection Questions de société en suivant ce lien.

Voir les autres ouvrages de ou dirigés par Gérard Neyrand

1 2 3 7