Author Archives: Véronique Bordes

Appel à communication colloque

Appel à communication pour le colloque « La laïcité à l’épreuve des identités. Enjeux professionnels et pédagogiques dans le champ social, médico-social et éducatif « , organisé par le Pôle ressource recherche de l’intervention sociale en Haute Normandie (P2RIS) en partenariat avec l’Institut du Développement Social, l’Université de Rouen (UFR SHS), l’ESPE (Académie de Rouen) et l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS). Ce colloque se déroulera les 4 et 5 février 2016 à Rouen.

Appel a communication_fevrier 2016

Ouvrage: Des innovations pédagogiques et éducatives en réponse à la crise de l’école Sous la direction de Marie-Anne Hugon et Bruno Robbes

prospectus_BD
Cet ouvrage est le premier volume d’une sélection de travaux présentés en 2011, à l’université de Paris Ouest Nanterre la Défense, lors d’un colloque de l’AECSE rassemblant des chercheurs et des praticiens de terrain autour
du thème de la crise en éducation. Les travaux exposés ici portent sur des pratiques innovantes dans la classe et hors de la classe, pour la plupart d’entre elles initiées par des équipes enseignantes. Les auteurs soutiennent que les épreuves que connaît l’école (violence, difficultés pédagogiques et didactiques, décrochage…) sont aussi des occasions de renouvellement et de reconfiguration pour les acteurs et l’institution. La crise déclencherait et faciliterait la conception et la mise en œuvre d’expérimentations, libérant les potentialités créatives des enseignants et redonnant sens au métier.
L’introduction de l’ouvrage fait le point sur le concept de crise à l’école, sa relation à l’innovation, au métier d’enseignant et à la recherche en éducation. Puis, des études de terrain analysent des dispositifs originaux, en France et à l’étranger, conçus et animés par des enseignants pour répondre aux problèmes rencontrés dans leur exercice professionnel. Plusieurs articles concernent des actions de lutte contre le décrochage scolaire. Elles sont présentées dans la première partie. Les contributions rassemblées dans la deuxième partie montrent comment, à travers ces nouveaux dispositifs, les enseignants inventent des modalités de travail et un rapport au métier préfigurant peut-être sa mutation. La troisième partie explore des initiatives portant sur des objets de savoir en débat actuellement et sur des modalités émergentes d’accès au savoir, notamment l’usage des nouvelles technologies. À travers ces exemples et comme la postface y invite à la lumière de recherches anglo-saxonnes, le lecteur pourra identifier les conditions pour « une transformation à bas bruit » de l’école.
Un deuxième volume sera consacré aux dimensions de l’action publique face à la crise en éducation.

Fête de l’unis-son Le Samedi 6 juin 2015 Association ERASMIX

L’association ERASMIX (étudiants et formateurs du Centre Régional de Formation aux Métiers du Social ERASME) organise sa première fête
La fête de l’unis-son
Le Samedi 6 juin 2015

Au programme :affiche UNISON 2

1 Village associatif en journée (venez découvrir des initiatives sociales et solidaires qui sortent de l’ordinaire…), de nombreuses animations pour jeunes et adultes
4 concerts de musique en soirée

Buvette et restauration sur place

C’est en extérieur au Jardin Michelet (rue du faubourg Bonnefoy à Toulouse)
Et c’est ouvert à tous, avec une participation libre !!

Alors n’attendez plus pour réserver cette date et venir nombreux découvrir le travail associatif dans le secteur social dans une ambiance festive!

Rencontre et mixité sociale seront les maîtres mots de cette manifestation !

Nous constatons que le secteur associatif social et médico-social est aujourd’hui très peu connu, ce qui nous a amené à créer cet évènement afin de rendre visible les acteurs de ce secteur.
Plusieurs stands seront ainsi proposés pour échanger avec eux et découvrir les nombreuses actions de solidarité de la région !
C’est également l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les étudiants en cours de formation de Moniteurs Educateurs et Educateurs Spécialisés du CRFMS ERASME….

Professionnels du secteur ;
N’hésitez pas à venir avec les accueillis de vos services pour passer ensemble un moment de détente et de rencontre.

N’hésitez pas à faire tourner l’information sans modération !
Connectez-vous et inscrivez-vous sur l’évènement Facebook
https://www.facebook.com/events/832195736869948/

Prochainement…le programme détaillé des groupes de musique et associations partenaires !

Solidairement ;

L’association ERASMIX
erasmix@live.fr

REVUE INTERNATIONALE ANIMATION, TERRITOIRES ET PRATIQUES SOCIOCULTURELLES

REVUE INTERNATIONALE ANIMATION, TERRITOIRES ET PRATIQUES SOCIOCULTURELLES
www.atps.uqam.ca

VIENT DE PARAITRE

La participation et l’animation : processus et finalités

Terme général recouvrant les différents moyens par lesquels les citoyens peuvent contribuer aux décisions politiques, la participation a pour première vertu la transparence. Applicable à des domaines variés, souvent liés à l’aménagement urbain ou à la gestion de l’environnement, elle doit allier la qualité des processus et la pertinence des finalités. Les articles réunis ici vous en offrent une série d’illustrations tant sur le plan des analyses que des expériences.

Analyses

Ce numéro débute avec l’article signé par Inés Gil-Jaurena, Sergio López-Ronda et Héctor Sánchez-Melero, « Investigación sobre espacios de participación ciudadana : análisis y propuestas desde una perspectiva educativa », qui examine, dans une perspective éducative, différents espaces de participation encadrant l’exercice de la citoyenneté active. Après l’élaboration d’une cartographie de ces espaces tant physiques et virtuels qu’institutionnels et sociaux dans la ville de Madrid (Espagne), les auteurs formulent des propositions pédagogiques formatives sur la participation en mettant à contribution les répondants du projet de recherche.

Constatant que l’évaluation a fait son entrée dans tous les champs professionnels, y compris celui du social, Ulrike Armbruster Elatifi, Joëlle Libois et Danièle Warynski s’interrrogent, dans leur texte intitulé « Pour une réappropriation de l’évaluation par la participation », sur les modalités d’application d’un tel processus dans le domaine de l’animation socioculturelle, qui s’enracine dans les valeurs démocratiques telles que la citoyenneté, la participation et le pouvoir d’agir. Afin d’y répondre, les auteures optent pour une approche qui ouvre la voie à la pluralité des points de vue des acteurs engagés dans un processus d’évaluation participative et les résultats d’une recherche-intervention favorisant la co-construction d’un outil de cueillette de données.

Anna Ciraso-Calí, Pilar Pineda-Herrero et Xavier Úcar-Martínez cherchent à comprendre le processus de responsabilisation individuelle et collective d’un groupe, composé d’évaluateurs universitaires, de techniciens locaux, d’animateurs socioculturels et de citoyens, impliqué dans un projet d’évaluation participatif réalisé à Badia del Vallès (Barcelone, Espagne). Les auteurs dégagent entre autres résultats de la démarche, dans leur article intitulé « From target group to actors of collective action : the empowerment process throughout a participatory evaluation project », que l’idée de participation, dans l’esprit des participants, a évolué d’une conception passive à une conception plus active.

Tentant de justifier l’utilité de l’animation socioculturelle comme méthodologie d’intervention socioéducative dans le domaine communautaire, dans la mesure où elle accroît le pouvoir d’agir des personnes participantes et le développement des communautés concernées, Pere Soler, Anna Planas et Héctor Núñez estiment, au terme d’une recherche intitulée « El reto del empoderamiento en la animación sociocultural : una propuesta de indicadores » ayant permis d’identifier les indicateurs clés, qu’elle permet en effet d’éviter ou de surmonter la résignation ainsi que de promouvoir des mécanismes de dépassement personnel et communautaire devant des situations de crise, de manque de ressources ou d’absence de vitalité sociale et culturelle.

Les projets de développement participatif doivent être conçus, selon Assane Diakhate, auteur du texte intitulé « L’animation rurale pour l’émancipation des populations : des perspectives pour le développement du Sénégal », à partir de leurs objectifs, de leurs contenus et des méthodes employées par les gouvernants pour impliquer les populations concernées. Or, au Sénégal, sous l’impulsion des partenaires, plusieurs projets sont réalisés sans consultation préalable et s’avèrent souvent inadaptées aux besoins et aux habitudes des populations locales. L’auteur propose ainsi de renouer avec la méthode d’animation rurale initiée par Mamadou Dia, chef du gouvernement sénégalais de 1958 à 1962, afin de pallier les échecs constatés.

Expériences

C’est à la suite d’une demande d’évaluation des ressources d’un système éducatif destiné aux élèves d’origine amérindienne du Lac Simon (Canada) que Lyne Legault a élaboré un parallèle entre les fonctions d’un animateur socioculturel et celles d’un chercheur qui utilise une approche de recherche-action. Son texte intitulé « Techniques d’animation et recherche-action dans le milieu éducatif québécois », propose l’idée d’un croisement professionnel autour de la figure de l’animateur-chercheur, particulièrement utile pour comprendre et agir dans une société en mutation.

Aïcha Boukrissa considère qu’il est urgent de construire avec les jeunes une culture de proximité dans les villes algériennes, qui soit ouverte au pluralisme et permette de stimuler la citoyenneté. Dans son texte intitulé « Les pratiques interactives d’animation socioculturelle auprès de la jeunesse urbaine en Algérie », elle appelle à une politique culturelle de la ville, proposant des projets artistiques novateurs, qui réponde aux aspirations des jeunes, parfois attirés par des pratiques socioculturelles défiantes, et consolide le tissu urbain, qui gagnerait à accueillir plus d’institutions culturelles.

Hors-thème

Dans leur article intitulé « Palancas movilizadoras en la creación de modelos de acción y estructuras formativas en los ámbitos de la acción social y la animación sociocultural dentro del estado español », Susana Lanaspa et Fernando Curto dressent une histoire de l’intervention socioculturelle en Espagne, de l’action religieuse charitable aux politiques publiques. Il leur apparaît toutefois essentiel de distinguer, sur le plan des leviers de développement que procurent l’intervention sociale et l’animation socioculturelle, les champs de compétences et les cadres professionnels respectifs.

Pierre Pérot développe une analyse de la dynamique entourant une concertation organisée par la communauté d’agglomération de Niort (Poitou-Charentes, France), sur l’exercice de sa compétence culturelle. Dans son essai intitulé « Indétermination des conduites sociales, animation et action collective », il identifie les contradictions, les tensions et les repositionnements révélés à cette occasion par les divers acteurs présents. La réflexion proposée consiste à voir comment les acteurs culturels sont eux aussi gagnés, quoique de façons différentes, par cette indétermination.

Enfin, dans son article intitulé « Médiation culturelle au musée : essai de théorisation d’un champ d’intervention professionnelle en pleine émergence », Maryse Paquin s’intéresse à l’adaptation des pratiques de médiation culturelle en contexte muséal en distinguant leurs fondements théoriques et conceptuels respectifs notamment à partir des cursus universitaires nouvellement créés, prélude à la professionnalisation du métier de médiateur muséal.

Le prochain numéro de la Revue, diffusé à l’automne 2015, aura pour thème « Animer des populations de toutes les générations ». La date de tombée pour soumettre un article ou un compte rendu pour ce numéro est le 25 septembre 2015 (voir consignes : www.atps.uqam.ca/auteurs_fr.php). Nous acceptons également en tout temps des textes à paraître dans la section hors thème.

Bonne lecture !

Jean-Marie Lafortune (UQAM) et André Antoniadis (EESP-Lausanne), rédacteurs
 

http://www.atps.uqam.ca/numeros_fr.php

 

« Éco-gestion des espaces verts sportifs »

Dans le cadre de la Semaine européenne du développement durable 2015 le CREPS de Toulouse Midi-Pyrénées, en partenariat avec la DRJSCS, le Conseil Régional Midi-Pyrénées, la ville de Toulouse, le CROS, l’ANDES, l’ANDIISS, l’APA 31 et le CNFPT, a le plaisir de vous convier aux tables rondes organisées autour du thème

« Éco-gestion des espaces verts sportifs »

le jeudi 4 juin 2015 de 9h30 à 16h30 CREPS de Toulouse Midi-Pyrénées – Amphithéâtre 1 avenue Edouard Belin – 31400 Toulouse CREPS de Toulouse Midi-Pyrénées

Invitation aux tables rondes du 4 juin

Inscription en ligne : Pour les personnels de la fonction publique territoriale : www.cnfpt.fr – Code stage S3068001 Pour le mouvement sportif et autres publics : cr031@creps-toulouse.sports.gouv.fr Programme disponible sur le site du CREPS – rubrique Actualités www.creps-toulouse.jeunesse-sports.gouv.fr ou sur le site www.cnfpt.fr – rubrique Midi-Pyrénées

Journée d’étude: usages des média numériques par les adolescents.

Mercredi 10 Juin 2015 Amphithéâtre de l’ESPE Toulouse,

Site de St Agne, 56 avenue de L’URSS, Toulouse,

Metro ligne B – Station « gare Saint-Agne »

Cette manifestation est destinée à permettre aux chercheurs, enseignants et CPE, étudiant/e/s… d’échanger sur les clés de compréhension des usages médiatiques des jeunes et d’en discuter les incidences sur les apprentissages de soi et des autres. Toutes les personnes intéressées seront les bienvenues.

prog journée étude10 juin

1 2 3 4 5 9